Wanted. Au Texas, la fraude électorale est mise à prix

The Houston Chronicle (Houston)
·1 min de lecture

Dan Patrick, vice-gouverneur républicain du Texas, a promis 1 million de dollars de récompense en échange de preuves de fraude électorale lors de la présidentielle du 3 novembre.

Les chasseurs de prime doivent se frotter les mains. Le vice-gouverneur républicain du Texas, Dan Patrick, a annoncé le 10 novembre qu’il était prêt à dépenser 1 million de dollars pour prouver l’existence d’une fraude électorale lors de l’élection présidentielle, rapporte le Houston Chronicle.

Patrick, déjà connu pour avoir expliqué au printemps que la vie humaine comptait moins que le sauvetage de l’économie américaine, va puiser dans ses fonds de campagne. Il a annoncé que “toute personne dévoilant des preuves menant à une arrestation et à une condamnation définitive pour fraude électorale recevra un minimum de 25 000 dollars”, précise le quotidien texan.

Alors que de nombreuses études n’ont trouvé “aucune preuve de fraude électorale généralisée lors des élections américaines”, Trump et ses partisans accusent leurs adversaires de tricherie depuis la victoire du président américain sur Hillary Clinton en 2016 avec près de 3 millions de votes de moins que la démocrate, rappelle le Houston Chronicle.

“C’est un crime difficile à prouver, sans aucun doute, mais nous savons que cela existe”, a récemment déclaré Dan Patrick, qui offre des récompenses pour des preuves dans tout le pays, et pas seulement au Texas.

Canulars

Le quotidien note que son initiative n’est pas isolée. La campagne Trump a en effet incité elle-même les partisans du président américain à signaler des exemples de fraude. Le 6 novembre, l’avocat personnel de Trump, Rudy Giuliani, a tweeté un numéro de

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :