Qui est Wally Funk, l'octogénaire qui partira avec Jeff Bezos à la frontière de l'espace ?

·2 min de lecture

60 ans après avoir rejoint un programme privé dans l'espoir de devenir un jour astronaute, cette pilote aguerrie réalisera enfin son rêve à la fin du mois en embarquant dans le premier vol habité de la société spatiale Blue Origin. Le décollage est prévu le 20 juillet.

Les milliardaires font la course. Richard Branson a annoncé le 1er juillet qu'il voulait partir dans 10 jours à peine à la frontière de l'espace à bord d'un vaisseau de sa société Virgin Galactic, grillant ainsi la politesse à Jeff Bezos. Lui c'est le 20 juillet que sa fusée New Shepard doit le mener en apesanteur. Le patron d'Amazon avait été expliqué qu'il allait partir avec son petit frère. On sait désormais que Wally Funk sera aussi passagère de la fusée Blue Origin. Mais qui est Wally Funk ?

1. Une passionnée d'aviation

Wally Funk, 82 ans aujourd'hui, a grandi à Taos, une petite ville de l'Etat américain du Nouveau-Mexique. Elle est passionnée d'aviation dès son plus jeune âge et prend sa première leçon de vol à 9 ans. Au lycée, on lui interdit de prendre des cours de mécanique, réservés aux garçons. Cela ne l'empêche pas d'obtenir sa licence de pilote, et de sortir diplômée de l'Université d'Etat de l'Oklahoma, connue pour son programme d'aviation. Wally Funk compte aujourd'hui à son actif 19.600 heures de vol.

2. Une ancienne participante au programme spatial "Mercury 13"

Au tout début des années 1960, Wally Funk rêve de devenir astronaute. Les Etats-Unis se préparent alors à envoyer le premier Américain dans l'espace, dans le cadre du mythique programme Mercury. Des hommes ont été sélectionnés par la Nasa pour être soumis à des tests. Mais aucune femme. Le médecin William Randolph Lovelace, qui participe au programme, décide de passer outre. Dans sa clinique privée, il fait passer les tests de Mercury à des femmes les faire passer à des femmes. 13 les réussissent, un nombre qui donne son surnom au programme "Mercury 13". "Ils nous poussaient dans nos retranchements" témoigne Wally Funk, la plus jeune d'entre elles. "J'ai enduré beaucoup de douleurs", se rappelle-t-elle dans une interview de la Nasa datant de 1999, ajoutant "cela me rapprochait de l'espace, et c'était là où je voulais aller." Au final, "ils m'ont dit que j'avais fait le travail mieux et plus [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles