Wall Street termine en hausse sous l'impulsion de la "tech"

·2 min de lecture
WALL STREET TERMINE EN HAUSSE

par Echo Wang

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, après trois journées consécutives de baisse, sous l'effet des gains des grandes valeurs technologiques tandis que le faible nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis a contribué à remonter le moral des investisseurs.

L'indice Dow Jones a gagné 0,55%, ou 188,11 points, à 34.084,15 points.

Le S&P-500, plus large, a pris 43,45 points, soit 1,05%, à 4.159,13 points.

Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 236,00 points (1,77%) à 13.535,73 points.

Au lendemain de sa dégringolade, le bitcoin est remonté pendant la séance pour approcher les 40.000 dollars, ce qui a favorisé l'appétit pour le risque. L'opérateur Coinbase Global, Riot Blockchain et Marathon Digital ont progressé.

"Il y a un risque important de risque réglementaire pour les cryptomonnaies. Ce n'est pas complètement mesuré", a estimé Jay Hatfield, fondateur et directeur d'Infrastructure Capital Management, à New York. "Les banques centrales ont le monopole sur les devises. Donc c'est un peu surprenant selon nous qu'elles n'aient pas encore exercé ce monopole", a-t-il ajouté.

Des données publiées à la mi-journée montrent que le nombre d'inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis a continué de reculer, semblant indiquer une reprise du marché du travail.

Les principaux indices de Wall Street avaient décliné mercredi pour une troisième journée consécutive après la publication du compte-rendu de la réunion d'avril de la Réserve fédérale (Fed), selon lequel des dirigeants de la banque centrale ont exprimé leur souhait de discuter d'un assouplissement des mesures de soutien à l'économie.

Avec les signes d'une inflation croissante, de nombreux observateurs parient sur un probable resserrement sous peu de la politique monétaire de la Fed, pesant sur les valeurs à forte croissance particulièrement sensibles aux flux des taux.

La majorité des secteurs du S&P-500, au premier rang desquels la technologie et les services de communication, ont progressé.

Ralph Lauren a chuté après avoir présenté dans la journée une prévision de chiffre d'affaires annuel inférieure au consensus, citant une probable fermeture prolongée de ses magasins en Europe et au Japon.

(version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles