Wall Street sans tendance avant les "techs" et la Fed

·2 min de lecture
LA BOURSE DE NEW YORK QUASIMENT INCHANGÉE EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Wall Street est quasiment inchangée mardi dans les premiers échanges, à la veille de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed) et alors que les investisseurs doivent digérer une nouvelle salve de publications de résultats d'entreprises.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 23,3 points, soit 0,07%, à 33 958,27 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,06% à 4 190,17 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,19% à 14.165,86 points à l'ouverture.

La Fed entame ce mardi sa réunion sur deux jours de politique monétaire, à l'issue de laquelle un statu quo sur les taux est largement attendu. Les investisseurs seront néanmoins attentifs à tout changement d'éléments de langage dans le communiqué de la banque centrale et l'intervention de son président, qui pourrait donner des indices sur le calendrier du prochain resserrement monétaire.

En attendant, plusieurs entreprises de premier plan ont publié leurs résultats.

Le constructeur de voitures électriques Tesla recule de 2,84%, son chiffre d'affaires n'ayant que légèrement dépassé les attentes du marché..

De loin la plus forte baisse du Dow Jones, le conglomérat industriel 3M lâche 3,42% après des prévisions annuelles jugées prudentes.

General Electric perd 2,14% après avoir fait d'une chute de 20% sur un an de son bénéfice trimestriel, conséquence de l'impact de la pandémie sur ses activités de moteurs d'avion.

De son côté, Eli Lilly abandonne 2,14%, le groupe pharmaceutique ayant réalisé sur les trois premiers mois de l'année un bénéfice inférieur aux attentes et abaissé sa prévision de bénéfice annuel ajusté en raison de la baisse de la demande pour ses traitements du COVID-19.

En hausse, UPS, numéro un mondial de la livraison de colis s'octroie 9,62% grâce à la publication de résultats meilleurs que prévu.

L'attention se porte par ailleurs sur les résultats de Microsoft et Alphabet, qui publieront leurs résultats après la clôture.

(Laetitia Volga)