Wall Street, surprise par la Fed, amplifie son repli

·1 min de lecture
WALL STREET OUVRE EN BAISSE

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York baisse en début de séance vendredi, une décision inattendue de la Fed sur les réserves des banques ayant tué dans l'oeuf le rebond qui se profilait en tout de début de journée au lendemain d'un nouveau repli dû à la remontée des rendements obligataires.

Quelques minutes après le début des échanges, le Dow Jones perd 350,51 points, soit 1,07%, à 32.511,79, le Standard & Poor's 500 0,66% à 3.889,63 et le Nasdaq Composite 0,06% à 13.107,99.

La Réserve fédérale a annoncé une demi-heure avant l'ouverture la levée au 31 mars d'une exemption accordée aux banques en matière de réserves obligatoires, une décision inattendue pour bon nombre d'investisseurs.

La nouvelle pénalise des grands noms du secteur bancaire comme J.P. Morgan Chase, qui perd 3,72%, Bank of America (-3,45%) ou Wells Fargo (-3,80%).

L'annonce de la Fed a aussi eu pour effet collatéral une remontée du rendement des bons du Trésor à dix ans, qui se repliait auparavant après un bond de près de dix points de base jeudi. Il gagnait 1,5 point supplémentaire après l'ouverture de Wall Street à 1,7442%.

Plusieurs grandes valeurs technologiques données en nette hausse en préouverture ont vite réduit leurs gains à l'instar de Netflix (+0,14%) ou Amazon (+0,12%).

Dans l'actualité des résultats, Nike perd 4,33% après des trimestriels et des prévisions qui ont déçu les analystes alors que FedEx (+6,38%) profite de l'optimisme affiché quant à la poursuite de sa croissance après des bénéfices supérieurs au consensus.

(Marc Angrand)