Wall Street reste prudente sur fond de craintes persistantes

·1 min de lecture
WALL STREET OUVRE EN ORDRE DISPERSÉ

PARIS (Reuters) - Wall Street évolue en ordre dispersé mardi en début de séance, la persistance des craintes soulevées par la propagation d'une nouvelle souche du coronavirus occultant l'adoption d'un nouveau plan de soutien budgétaire à l'économie américaine.

L'indice Dow Jones perd 91,23 points, soit 0,3%, à 30.125,22 points et le Standard & Poor's 500, plus large, cède 0,1% à 3.689,63 points après quelques minutes d'échanges.

Le Nasdaq Composite prenait en revanche 0,3% à 12.780,60 points à l'ouverture, soutenu notamment par la progression de l'action Apple.

L'adoption, lundi, par le Congrès américain d'un plan de relance de près de 900 milliards de dollars prévoyant notamment des aides directes aux particuliers et une indemnisation supplémentaire pour les demandeurs d'emplois ne suffit pas à effacer les doutes.

Les craintes sanitaires, en particulier, pèsent sur la tendance après la découverte sur le territoire britannique d'une nouvelle souche potentiellement très contagieuse du COVID-19, ce qui a conduit de nombreux pays à bloquer l'entrée sur leur territoire des personnes et des biens en provenance de Grande-Bretagne.

L'annonce, une heure avant l'ouverture de Wall Street, d'une croissance de l'économie américaine au troisième trimestre légèrement supérieure à une première estimation, à 33,4% en rythme annualisé, a eu peu d'effet sur les contrats à terme et sur les différentes classes d'actifs.

Aux valeurs, Apple prend 2% dans les premiers échanges après des informations de Reuters selon lesquelles le groupe progresse dans la technologie de conduite autonome et se fixe pour objectif de produire dès 2024 une voiture équipée de sa propre technologie de batterie électrique.

(Patrick Vignal, édité par Bertrand Boucey)