Wall Street recule, la propagation de l'épidémie inquiète

LES MARCHÉS AMÉRICAINS OUVRENT EN BAISSE

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en baisse lundi, les craintes liées à la propagation de l'épidémie prenant le pas sur les espoirs d'une reprise rapide de l'économie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé dimanche une progression record du nombre de cas d'infection au coronavirus dans le monde, avec 183.020 nouvelles contaminations enregistrées en 24 heures.

"Tout ce qui peut éloigner l'hypothèse d'une reprise en V de l'économie américaine risque clairement de pousser les marchés actions dans une phase plus longue de consolidation, malgré un soutien toujours actif des banques centrales. Si les investisseurs se rendent compte qu'ils ont payé trop cher un scénario qui tarde à se réaliser, la prudence peut rapidement de réinstaller", a déclaré Alexandre Baradez chez IG France.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 84,12 points, soit 0,33%, à 25.787,34 points et le Standard & Poor's 500, plus large, cède 0,32% à 3.087,83 points.

Le Nasdaq Composite était stable à 9.947,90 points à l'ouverture.

Aux valeurs, la perspective d'une deuxième vague épidémique pèse sur les cours des compagnies aériennes: United Airlines, JetBlue Airways, Alaska Air Group et Delta Airlines perdent entre 1,2% et 1,8%.

American Airlines cède 3,56%, la compagnie ayant annoncé vouloir obtenir 3,5 milliards de dollars (3,12 milliards d'euros) de nouveaux financements dans le contexte de crise du coronavirus.

En hausse, Apple avance de 1% à quelques heures de sa conférence annuelle au cours de laquelle le groupe pourrait annoncer l'abandon des puces Intel (-0,74%) pour ses ordinateurs.


(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)