Wall Street rebondit, "l'effet GameStop" se détourne vers l'argent

·2 min de lecture
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Après sa plus forte baisse hebdomadaire depuis octobre, la Bourse de New York est en hausse lundi dans les premiers échanges, rassurée par une certaine accalmie dans le dossier GameStop alors que les investisseurs individuels portent désormais leur attention sur le cours de l'argent.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 196,82 points, soit 0,66%, à 30.179,44 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,89% à 3.747,31 points.

Le Nasdaq Composite prenait 1,27% à 13.236,32 points à l'ouverture.

Les marchés boursiers se remettent de la poussée de fièvre de la semaine dernière lorsque une cohorte de petits investisseurs ont défié des investisseurs institutionnels spécialisés dans la vente à découvert, autour de sociétés en difficulté.

Ce mouvement inhabituel, qui a attiré l'attention des autorités de régulation, se déplace - mais dans une moindre mesure - sur le terrain des métaux, où le cours spot de l'argent a atteint son plus haut niveau depuis huit ans.

Le titre GameStop perd 2,26% tandis qu'AMC prend encore 24,21%. La semaine dernière, le cours du distributeur de jeux vidéo s'est envolée de près de 400% et celui de l'exploitant de salles de cinéma de plus de 200%.

Les acteurs du marché surveillent par ailleurs les discussions sur le plan de relance de 1.900 milliards de dollars proposé par Joe Biden. Des sénateurs républicains modérés ont exhorté le président américain à revoir nettement à la baisse le montant du projet afin de s'assurer d'un soutien plus large au Congrès.

"La bonne chose, c'est que la plupart des prévisions du marché anticipent un petit plan de relance qui sera adopté plus rapidement", a déclaré Stephen Innes, responsable de la stratégie chez Axi.

A l'agenda macroéconomique, les investisseurs prendront connaissance à 15h00 GMT de l'indice ISM manufacturier, attendu en légère baisse à 60,0.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)