Wall Street rattrapée par les craintes de hausse des taux

·2 min de lecture
LA BOURSE DE NEW YORK OUVRE EN ORDRE DISPERSÉ

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York évolue en ordre dispersé en début de séance jeudi sur fond de remontée des rendements obligataires au lendemain des annonces pourtant jugées globalement rassurantes de la Réserve fédérale.

Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 32,65 points, soit 0,1%, à 33.048,02 points alors que le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,51% à 3.954,01 points et que le Nasdaq Composite cède 1,32% à 13.347,02 points.

Au même moment sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor à dix ans affiche une hausse de dix points de base à 1,7437%, au plus haut depuis janvier 2020.

Le Dow avait franchi pour la première fois 33.000 points mercredi après la présentation par la Fed de prévisions économiques revues en nette hausse, accompagnées de commentaires laissant entendre que la banque centrale ne craint pas une résurgence durable de l'inflation.

Mais certains investisseurs notent que plusieurs responsables de la banque centrale tablent désormais sur une hausse de taux dès l'an prochain.

"Même si la Fed dit qu'elle restera accommodante, ce que retiennent les marchés, c'est que ses dirigeants sont plus nombreux à prévoir une évolution des taux", explique Fiona Cincotta, analyste senior de Gain Capital.

La remontée des rendements des Treasuries pénalise une nouvelle fois les valeurs de croissance: sur le Nasdaq, Apple; Facebook, Microsoft et Netflix cèdent entre 0,9% et 1,7%.

A l'opposé, les banques bénéficient des perspectives de reprise comme de l'augmentation des rendements obligataires, à l'instar de Bank of America (+2,16%), Goldman Sachs (+1,79%) ou J.P. Morgan Chase (+2,01%).

Dans l'actualité des résultats, Accenture prend 2,07% après des trimestriels meilleurs qu'attendu et le relèvement de sa prévision de chiffre d'affaires annuel.

(Marc Angrand, avec Shashank Nayar à Bangalore, édité par Patrick Vignal)