Wall Street rattrapée à l'ouverture par les inquiétudes sur la croissance mondiale

Les indices phares de Wall Street se replient jeudi en début de séance

New York (AFP) - La Bourse de New York a débuté la séance en baisse jeudi, rattrapée par les inquiétudes sur la croissance mondiale et affectée par des résultats d'entreprises en demi-teinte, dont ceux de Twitter.

Vers 14H45 GMT, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, perdait 0,66% à 25.222,76 points.

L'indice Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 1,00% à 7.301,86 points.

L'indice élargi S&P 500 cédait 0,74% à 2.711,51 points.

Wall Street avait terminé déjà dans le rouge mercredi, l'indice S&P 500 (-0,22%) interrompant une série de cinq hausses de suite dans le sillage de comptes trimestriels de sociétés mitigés tandis que le Dow Jones perdait 0,08% et le Nasdaq 0,36%.

Les indices, qui avaient nettement rebondi après une période turbulente fin 2018, continuaient jeudi à se replier alors que les résultats du jour étaient sans éclat.

Twitter en particulier chutait de 9,15%, affecté par une prévision décevante pour le chiffre d'affaires du trimestre en cours. Le groupe a pourtant affiché des résultats supérieurs aux attentes de Wall Street sur les trois derniers mois de 2018.

Les chiffres de la société Tapestry, maison mère des marques de maroquinerie Coach et Kate Spade, étaient aussi reçus fraîchement, le titre plongeant de 16,97%.

Mais "les inquiétudes sur la situation économique de l'autre côté de l'Atlantique semblent aussi peser sur l'état d'esprit des courtiers", ont remarqué les analystes de Wells Fargo en mettant en avant des statistiques décevantes en Allemagne et la forte révision à la baisse par la Banque d'Angleterre de sa prévision de croissance pour 2019 au Royaume-Uni, en raison notamment de l'incertitude grandissante autour du Brexit.

La Commission européenne a aussi fortement abaissé jeudi ses prévisions de croissance 2019 pour la zone euro, avec un ralentissement particulièrement important en Allemagne et Italie.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans reculait à 2,659%, contre 2,695% mercredi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,006%, contre 3,033% la veille.