Wall Street signe une pause au lendemain d'une poussée à des records

Wall Street ouvre en baisse au début d'une semaine marquée par les chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis

New York (AFP) - Wall Street a baissé jeudi au terme d'une séance calme au lendemain d'un bond à des records, l'actualité s'y résumant largement à l'entrée en Bourse réussie du groupe Snap: le Dow Jones a perdu 0,53% et le Nasdaq 0,73%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 112,58 points à 21.002,927 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 42,81 points à 5.861,22 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 14,04 points, soit 0,59%, à 2.381,92 points.

"On a monté à des records la veille, donc c'est tout naturel d'assister à un repli après une telle performance de la Bourse", a commenté Peter Cardillo, économiste en chef chez First Standard Financial.

La Bourse américaine avait fortement monté après un discours très apprécié du président Donald Trump au Congrès, le Dow Jones finissant notamment à plus de 21.000 points pour la première fois de son histoire.

Jeudi, le ton était plus calme avec comme principale actualité "l'entrée en Bourse réussie de Snap", selon les termes de M. Cardillo. "Mais cela n'a pas influé sur le marché dans son ensemble."

Très surveillée par des investisseurs attentifs aux perspectives de l'économie du net, la maison-mère de la populaire messagerie Snapchat a fini à 24,48 dollars, soit une hausse de 44,00% par rapport à son prix d'introduction de 17 dollars.

Pour le reste, "le dollar est très fort", ce qui peut peser sur les multinationales et les exportateurs, a remarqué M. Cardillo. "C'est un encouragement de plus à se montrer prudent et à récupérer un peu de liquidités."

Le billet vert profite de multiples propos de responsables de la Réserve fédérale (Fed), ces deux derniers jours, laissant entrevoir une hausse des taux dès sa réunion de la mi-mars.

Seul indicateur américain jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont allées en ce sens avec un recul au plus bas depuis 44 ans, la banque centrale américaine surveillant toujours l'emploi avec attention pour prendre ses décisions.

"Manifestement, le marché du travail reste très solide", a jugé Bill Lynch, de Hinsdale Associates.

- Broadcom monte -

Parmi les valeurs, le groupe industriel Caterpillar, membre du Dow Jones, a perdu 4,28% à 94,36 dollars après une série de perquisitions par les forces de l'ordre fédérale, leur objet n'ayant pas été révélé dans l'immédiat.

Les fast-foods Shake Shack ont cédé 2,63% à 35,17 dollars, la croissance de leurs ventes semblant décevoir le marché même si elles ont presque doublé au dernier trimestre.

Broadcom, spécialiste des semiconducteurs, a gagné 1,00% à 217,29 dollars après avoir fait part d'une légère hausse de son bénéfice net trimestriel et publié des prévisions bien accueillie pour la période en cours.

La chaîne de supermarchés Kroger a cédé 4,34% à 30,67 dollars après avoir vu son bénéfice net reculer au dernier trimestre même si ses ventes ont augmenté.

Le laboratoire pharmaceutique Juno a baissé de 10,63% à 22,62 dollars après avoir inscrit une perte nette au dernier trimestre et annoncé mettre fin au développement d'un traitement de la leucémie. Au cours des tests, plusieurs patients étaient décédés et le titre a déjà fortement baissé ces derniers mois.

Le marché obligataire reculait. Vers 21H30 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,481%, contre 2,456% mercredi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,075%, contre 3,058% précédemment.



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages