Galvanisée par les résultats d'entreprises, Wall Street finit à des records

Traders sur le parque du New York Stock Exchange le 25 juillet 2017 à New York

New York (AFP) - Wall Street a terminé à des records mercredi, profitant à la fois de bons résultats d'entreprises et du statu quo sur la politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed): le Dow Jones a progressé de 0,45% et le Nasdaq de 0,16%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 97,58 points à 21.711,01 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, de 10,57 points à 6.422,75 points. L'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,70 point, soit 0,03% à 2.477,83 points.

Les trois indices ont fini à des sommets en clôture.

La Fed a comme prévu maintenu ses taux d'intérêts inchangés mercredi mais a souligné la faiblesse de l'inflation.

"Le niveau d'inflation est actuellement trop bas pour justifier une hausse des taux", a avancé Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

Si le communiqué de la Fed n'a pas provoqué de grands mouvements sur le marché, cela a pu donner un coup de pouce à Wall Street, une politique monétaire accommodante ayant été un de ses carburants ces dernières années.

Le géant de l'avion Boeing a fait figure de chef de file du Dow Jones en bondissant de 9,88% à 233,45 dollars après être revenu dans le vert au deuxième trimestre et avoir fait preuve d'optimisme pour 2017. Cette dernière hausse a porté la progression de l'avionneur à presque 50% depuis le début de l'année.

Plus généralement, "on a de sacrément bons résultats d'entreprises, qui ont vraiment dépassé les attentes. Ce que l'on entend des entreprises suggère que le trimestre prochain sera encore un bon trimestre et je pense que les investisseurs s'adaptent à ces prévisions", a résumé Maris Ogg de Tower Bridge Advisors.

- Les télécoms en tête -

Les analystes ont toutefois évoqué un peu de nervosité dans l'attente de la publication des résultats du géant de l'internet Facebook mercredi après la clôture.

Les investisseurs ont pris connaissance d'une légère hausse des ventes de maisons neuves en juin.

Les cours du pétrole ont continué sur leur bonne lancée de la veille après l'annonce d'une 4e baisse hebdomadaire des stocks de brut aux Etats-Unis selon le département de l'Energie (DoE).

Parmi les autres valeurs, le groupe de télécoms AT&T, qui prévoit toujours de boucler le rachat de Time Warner cette année, a dépassé les attentes des analystes concernant son bénéfice trimestriel et a pris 5,00% à 38,03 dollars.

Cette belle performance soutenait tout le secteur, l'indice regroupant ces valeurs au sein du S&P 500 a avancé de 2,96% et son concurrent Verizon a monté de 0,95% à 44,40 dollars.

Coca-Cola a annoncé un plongeon de 60% de ses bénéfices au deuxième trimestre, mais s'est voulu optimiste pour l'ensemble de l'année, en raison de l'intérêt des consommateurs européens pour ses smoothies et ses sodas. Son titre a concédé 1,11% à 45,74 dollars.

Ford a annoncé de solides résultats trimestriels, en raison d'un faible taux d'imposition, mais ses prévisions annuelles ont refroidi Wall Street, inquiète du ralentissement du marché automobile américain. Le constructeur a perdu 1,86% à 11,06 dollars.

La biotech Amgen (-2,76% à 175,89 dollars), fabricant de l'anti-cholestérol Repatha, a annoncé mardi des résultats meilleurs que prévu au deuxième trimestre mais s'est montrée prudente pour l'année en ajustant à la baisse un de ses objectifs financiers.

Le marché obligataire remontait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans, qui évolue à l'inverse du prix des obligations, baissait à 2,290%, contre 2,335% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,895%, contre 2,917%.



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages