Wall Street baisse un peu, achevant sans émoi le trimestre

Des traders au New York Stock Exchange, le 31 mars 2017

New York (AFP) - Wall Street a légèrement baissé vendredi à l'issue de la dernière séance du trimestre, marquant peu d'animation malgré une actualité chargée en indicateurs économiques: le Dow Jones a cédé 0,31% et le Nasdaq 0,04%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a perdu 65,27 points à 20.663,22 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 2,61 points à 5.911,74 points. L'indice élargi S&P 500 a reculé de 5,34 points, soit 0,23%, à 2.362,72 points.

"C'est une bonne façon d'achever le trimestre, sans trop d'éclat ou d'agitation", a résumé Art Hogan, de Wunderlich Securities, soulignant que les principaux indices signaient de nettes hausses sur le début d'année.

Wall Street a, dans l'ensemble, bien commencé 2017 même si elle a récemment connu un coup de mou sur fond de difficultés politiques du président Donald Trump face à sa propre majorité républicaine au Congrès.

"On va voir quels sont les moteurs au second trimestre mais (...) Washington va continuer à jouer un rôle central", a avancé M. Hogan.

Ce vendredi encore, l'actualité économique a largement été animée par le président américain, qui a poursuivi son offensive sur les règles du commerce mondial en demandant à son administration de désigner les pays responsables du déficit des Etats-Unis, mais les marchés n'ont guère marqué de réaction.

"Tous les mouvements que l'on a aujourd'hui, il faut les considérer comme des mouvements techniques et pas comme (...) indicatifs d'une tendance quelconque", a avancé Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services. "Le trimestre a été bon. Cela amène les gérants à ajuster les portefeuilles."

De même, la Bourse n'a pas semblé beaucoup influencée par une salve d'indicateurs américains. En ce qui concerne février, le département du Commerce a annoncé une inflation au plus haut depuis cinq ans mais a aussi rapporté que les dépenses des ménages avaient moins vite avancé que leurs revenus.

Quant au mois qui s'achève, les investisseurs ont pris connaissance d'une progression inattendue de l'activité dans la région de Chicago, mais d'une avancée moindre que prévu du moral des ménages américains.

- BlackBerry bondit -

Parmi les valeurs, le groupe TRC Companies, spécialiste des services d'aide à la construction et l'ingénierie, s'est envolé de 46,03% à 17,45 dollars après avoir fait part de son rachat par le fonds non coté New Mountain Capital.

Le chimiste DuPont a reculé de 1,60% à 80,33 dollars après avoir annoncé la cession de sa division pesticides à FMC, qui a bondi de 13,15% à 69,59 dollars, ainsi que l'acquisition de la division santé du même groupe.

L'opération vise à faciliter la fusion entre DuPont et Dow Chemical, qui a cédé 1,00% à 63,54 dollars. L'administration Trump a par ailleurs rejeté une pétition qui cherchait à faire interdire un pesticide controversé produit par ce dernier et largement utilisé dans l'agriculture.

Le groupe informatique canadien BlackBerry, qui tente de se relancer en abandonnant la fabrication de smartphones pour se concentrer sur les logiciels, a pris 11,51% à 7,75 dollars au Nasdaq après avoir annoncé une réduction marquée de sa perte nette au dernier trimestre.

Le marché obligataire avançait. Vers 20H30 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 2,393%, contre 2,421% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,014%, contre 3,036% précédemment.



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages