Wall Street ouvre dans le désordre, les "techs" pèsent sur le Nasdaq

·1 min de lecture
WALL STREET EN ORDRE DISPERSÉ EN DÉBUT DE SÉANCE
WALL STREET EN ORDRE DISPERSÉ EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - Wall Street évolue en ordre dispersé en début de séance mardi, l'indice Dow Jones continuant sur la lancée de sa hausse de 3% de la veille grâce aux espoirs d'un vaccin contre le COVID-19 tandis que le Nasdaq recule, pénalisé par une rotation sectorielle qui pénalise les valeurs technologiques.

Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones gagne 46,66 points, soit 0,16%, à 29.204,63 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,59% à 3.529,54 points alors que le Nasdaq Composite cède 1,35 % à 11.555,98 points.

Ce dernier a déjà perdu 1,5% lundi, les investisseurs délaissant le secteur technologique au profit de ceux qui devraient le plus bénéficier d'une reprise de l'économie.

Amazon, par ailleurs visé par une procédure européenne antitrust, et Facebook cèdent respectivement 2,72% et 3,42%.

"La rotation sectorielle pourrait être différente cette fois-ci car elle est basée sur le fait que nous avons des preuves pour dire que les choses vont s'améliorer", a déclaré Art Hogan, chez National Securities.

L'analyste fait référence aux espoirs suscités par Pfizer, qui a annoncé des résultats très prometteurs de son candidat vaccin contre le COVID-19.

En tête du Dow Jones, Boeing gagne plus de 3% alors que l'administration fédérale de l'aviation devrait avoir bouclé le processus d'examen des changements apportés au 737 MAX "dans les prochains jours".

Par ailleurs, les investisseurs ne manqueront pas de suivre à partir de 18h00 GMT la conférence d'Apple (+0,19%), qui pourrait annoncer le lancement d'ordinateurs iMac équipés de ses propres puces.

(Édité par Marc Angrand)