Wall Street se ressaisit après une ouverture dans le rouge

Un passant devant le bâtiment du New York Stock Exchange à Wall Street, à New York, le 17 mars 2020

New York (AFP) - La Bourse de New York se redressait mardi peu après une ouverture dans le rouge, à la fin de son pire trimestre depuis plusieurs années.

Vers 14H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average progressait de 0,37%, à 22.410,07 points. A la clôture lundi, il se dirigeait vers une perte trimestrielle de 21,8%, sa chute sa plus lourde sur trois mois depuis 1987. Il s'agit par ailleurs du pire premier trimestre de son histoire.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 0,85%, à 7.840,60 points. Il se dirigeait à l'ouverture vers une baisse de 13,4% depuis début janvier, son repli le plus marqué depuis fin 2018.

L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, montait de 0,21%, à 2.632,27 points. Il s'affiche en baisse de 18,7% depuis le début de l'année, ce qui correspondrait à son pire trimestre depuis 2008.

Wall Street avait terminé en hausse lundi, consolidant le rebond de la semaine dernière alors que les Etats-Unis prolongeaient les mesures destinées à contenir l'épidémie de coronavirus: le Dow Jones avait gagné 3,19% et le Nasdaq 3,62%.

Mardi, les indices ont reculé à l'ouverture, "l'incertitude profonde quant à la durée et l'ampleur de la pandémie de Covid-19 continuant à contrecarrer les programmes d'aides massifs budgétaires et monétaires", remarquaient les analystes de Charles Schwab.

Dans le monde, plus de 3,6 milliards de personnes, soit 46,5% de la population, sont appelées ou contraintes par leurs autorités à rester confinées chez elles, selon un décompte de l'AFP.

Plus de 790.640 cas d'infection ont été diagnostiqués dans 185 pays et territoires depuis l'apparition du virus en décembre en Chine, et la maladie a fait plus de 38.000 morts.

Signes positifs toutefois, ajoutaient les experts de Charles Schwab, "la Chine a fait part d'une reprise inattendue de l'activité dans le secteur manufacturier et dans le secteur des services en mars, et les prix du pétrole rebondissent après avoir atteint (lundi) leur plus bas niveau depuis 18 ans".

Les compagnies pétrolières ExxonMobil ("2,73%), Chevron ("2,31%) et ConocoPhilips (+4,01%) évoluaient en hausse. Le fournisseur de services à l'industrie Halliburton s'appréciait de 7,22%.

Le groupe agroalimentaire Conagra prenait 5,93%. A l'occasion de la publication de ses résultats pour le trimestre fiscal se terminant le 23 février, l'entreprise a souligné avoir constaté "une demande accrue dans ses ventes aux particuliers liée à la pandémie de Covid-19" et a en conséquence estimé qu'elle dépasserait ses prévisions pour l'ensemble de l'année fiscale.

Le croisiériste Carnival montait de 5,51% après avoir annoncé la suspension du versement de dividendes et de son programme de rachat d'actions. Le groupe a perdu environ 75% de sa valeur en Bourse depuis le début de l'année.

La compagnie aérienne American Airlines s'appréciait de 3,31% après avoir indiqué qu'elle allait officiellement demander à bénéficier d'une aide publique de 12 milliards de dollars pour atténuer le choc de la pandémie sur son activité.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine reculait légèrement, et évoluait à 0,676% contre 0,726% lundi à la clôture.