Wall Street en ordre dispersé, freinée par les rendements et les "techs"

·1 min de lecture
WALL STREET OUVRE EN ORDRE DISPERSÉ

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert dans le désordre vendredi avec une nette baisse du Nasdaq, à forte coloration technologique, sur fond de hausse des rendements obligataires et de craintes sur l'inflation après la ratification par Joe Biden du plan de relance américain.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones gagne 129,71 points, soit 0,4%, à 32.615,3 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,39% à 3.924,06 points.

Le Nasdaq Composite cédait 1,33% à 13.220,44 points à l'ouverture.

La crainte d'une poussée de l'inflation, favorisée par une reprise rapide de l'économie, notamment après l'adoption du plan de relance massif aux Etats-Unis, provoque un nouvel accès de volatilité sur les marchés obligataires.

Le rendement des Treasuries américain à 10 ans grimpe de neuf points de base à 1,6194%, proche du plus haut de treize mois à 1,625% atteint il y a une semaine.

L'indice des prix à la production, une mesure de l'inflation, a progressé de 0,5% en février, conformément aux attentes, mais sur un an, sa hausse atteint 2,8%, la plus forte depuis près de deux ans et demi.

La hausse des rendements se traduit par une baisse des valeurs technologiques, dont la valorisation très élevée est aussi dépendante d'un environnement de taux bas, tandis qu'elle profite aux bancaires.

Amazon, Facebook, Apple et Tesla abandonnent entre 1,41% et 3,36%.

Bank of America, J.P. Morgan Chase & Co et Citigroup gagnent entre 1,88% et 2,20%.

Boeing prend 2,34% après avoir annoncé une commande portant sur 24 appareils 737 MAX.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)