Wall Street en ordre dispersé, consolide après un bon début d'année

La Bourse de New York évoluait en ordre dispersé mardi peu après l'ouverture et reprenait son souffle après avoir atteint, vendredi, des plus hauts depuis un mois, sur fond de résultats d'entreprises mitigés et après un indicateur d'activité décevant.

Vers 15H05 GMT, le Dow Jones reculait de 0,38%, l'indice Nasdaq gagnait 0,45% et l'indice élargi S&P 500 prenait 0,30%.

"Il y a un biais négatif sur le marché après une belle ascension en 2023 jusqu'ici", a commenté, dans une note, Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Vendredi, les trois indices majeurs de la place new-yorkaise avaient tous terminé au plus haut depuis un mois, entraînés par un bon indicateur témoignant de l'amélioration de la confiance des consommateurs en janvier.

Ce chiffre avait permis de compenser les commentaires de quatre grandes banques américaines, qui avaient confirmé une dégradation de la conjoncture et une possible récession à venir.

Mardi, au sortir d'un week-end de trois jours (lundi était férié), deux autres établissements bancaires ont eu raison de l'optimisme des opérateurs.

Goldman Sachs (-3,69% à 360,18 dollars) a publié un bénéfice très inférieur aux attentes au quatrième trimestre, marqué notamment par la fonte des introductions en Bourse et la baisse des revenus de la gestion d'actifs.

La banque a aussi triplé ses provisions pour créances douteuses par rapport à la même période de l'année précédente.

Sa concurrente Morgan Stanley s'en est mieux tirée (+6,18% à 97,32 dollars), avec un chiffre d'affaires et un bénéfice légèrement au-dessus des anticipations des analystes.

Si la banque d'investissement a souffert (-49% pour le chiffre d'affaires), la gestion d'actifs a résisté et les provisions sont restées à un niveau modéré.

Le climat à Wall Street a été encore assombri par le seul indicateur du jour, qui a mis en évidence une chute bien plus forte qu'attendu de l'activité manufacturière dans la région de New York, à -32,9 points en janvier contre -11,2 en décembre.

"La plupart des marchés actions dans le monde sont en plein élan, alors que les Etats-Unis sont un peu au point mort", a commenté Karl Haeling, de LBBW.

Ce rebond sur d'autres marchés tient principalement au fait qu'ils s'étaient beaucoup plus repliés que Wall Street ces derniers mois, a expliqué l'analyste.

Selon l'enquête mondiale réalisée par Bank of America en janvier, 39% des gérants de fonds interrogés ont une exposition réduite aux actions américaines, soit le niveau le plus élevé depuis 17 ans.

Sur le marché obligataire, les taux se tendaient légèrement, une hausse en partie due, selon Karl Haeling à la publication d'une estimation de croissance supérieure aux attentes en Chine ainsi qu'à l'amélioration du moral des investisseurs allemands, selon l'indice ZEW, meilleur que prévu.

Ces deux chiffres témoignent d'une trajectoire moins mauvaise qu'anticipé des économies chinoise et allemande, ce qui attire davantage les capitaux au détriment, notamment, du marché obligataire américain.

Le rendement des emprunts d'Etat américains à 10 ans montait à 3,53%, contre 3,50% vendredi.

A la cote, Tesla (+5,96% à 129,70 dollars) réalisait la meilleure performance de l'indice Nasdaq et continuait de remonter la pente après avoir été pilonné durant le dernier trimestre 2022.

Chez les banques, hormis Morgan Stanley, l'humeur était maussade. JPMorgan Chase (-1,85%), Bank of America (-1,90%) ou Wells Fargo (-1,27%) cédaient toutes du terrain.

Silvergate Capital (+16,14% à 15,33 dollars), maison mère de Silvergate Bank, surnommée la "banque des cryptomonnaies", était recherchée bien qu'ayant fait état d'une perte de 1,04 milliard de dollars au dernier trimestre 2022, consécutive aux turbulences que le marché a connues après la défaillance de la plateforme FTX.

Au-delà, les valeurs du secteur mettaient le nez à la fenêtre, au diapason du bitcoin, qui a pris plus de 25% en dix jours.

Les spécialistes du "minage" de cryptomonnaies Marathon Digital Holdings (+13,80%) et Riot Platforms (+4,82%) bondissaient, de même que la plateforme d'échanges Coinbase (+4,92%).

Nasdaq

tu/eb