Wall Street optimiste, doutant de la concrétisation de frappes contre la Syrie

Wall Street a fini en nette hausse lundi, les investisseurs profitant d'un relâchement des tensions sur la Syrie pour acheter dans la foulée de bonnes nouvelles économiques mondiales: le Dow Jones s'est arrogé 0,94% et le Nasdaq 1,26%.

Selon des résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average s'est apprécié de 140,62 points à 15.063,12 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 46,17 points à 3.706,18 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'est adjugé 1,00% (+16,54 points), à 1.671,71 points.

"Le Congrès n'a pas l'air prêt à soutenir le plan du président (Barack) Obama de frapper la Syrie, et il est peu probable que celui-ci passe par dessus ce vote", commente Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management.

"Ce serait une très bonne nouvelle pour le marché", poursuit-il.

"Il y a aussi eu quelques bonnes nouvelles économiques, comme les exportations chinoises, mais c'est surtout la croyance qu'il n'y aura pas d'intervention militaire américaine en Syrie qui a enlevé beaucoup d'incertitude".

La formulation d'une proposition russe de placer l'arsenal chimique du régime syrien sous contrôle international comme alternative à des frappes punitives occidentales a semblé calmer un peu les tensions autour du conflit.

Le Congrès américain, qui a fait sa rentrée politique lundi, doit toujours se prononcer sur une intervention militaire en Syrie mais de nombreux élus s'avèrent sceptiques.

Un premier vote important au Sénat aura lieu mercredi sur le projet de résolution autorisant Barack Obama à frapper la Syrie.

Les investisseurs faisaient preuve d'"un optimisme sur l'économie mondiale" après de bonnes exportations chinoises, signe d'une demande mondiale résistante, et d'une révision à la hausse du Produit intérieur brut japonais pour le deuxième trimestre, notent aussi les analystes de Charles Schwab.

Plusieurs opérations de fusions et acquisitions, notamment le rachat du fabricant de composants électroniques Molex par les frères Koch pour plus de 7 milliards de dollars, ont aussi dopé certains titres et causé un certain enthousiasme sur la place financière de New York.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a baissé à 2,897% contre 2,938% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,840% contre 3,873% en fin de semaine dernière.

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.