Wall Street en hausse, rivée sur la relance

·2 min de lecture
WALL STREET OUVRE EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York est hausse dans les premiers échanges jeudi grâce aux signes d'avancées sur le plan de relance économique proposé par Joe Biden et à un indicateur jugé rassurant sur l'état du marché du travail.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones gagne 129,28 points, soit 0,42%, à 30.852,88 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,31% à 3.842,12 points.

Le Nasdaq Composite prenait 0,49% à 13.677,55 points à l'ouverture.

Les investisseurs, à l'affût du moindre signe indiquant que la reprise économique reste en cours, comptent sur la mise en place rapide d'un nouveau programme d'aide aux Etats-Unis face à l'impact de la crise sanitaire.

Joe Biden s'est dit disposé à restreindre les critères d'éligibilité à l'aide directe de 1.400 dollars prévue dans le plan de relance, mais n'entend faire aucun compromis sur son montant, alors que le Congrès, contrôlé par les démocrates, poursuit la procédure d'examen du projet visant à l'adopter sans le soutien des républicains.

Sur le plan macroéconomique, les nouvelles demandes d'allocations chômage ont diminué plus qu'attendu aux Etats-Unis la semaine dernière, à 779.000 après 812.000 la semaine précédente.

Après le soulagement apporté mercredi par l'enquête ADP sur le secteur privé, le principal rendez-vous de la semaine sera, vendredi, la publication du rapport mensuel du département du Travail, qui devrait confirmer la reprise des créations de postes après les destructions de décembre.

Le distributeur de jeux vidéo GameStop recule de 8,38% et l'exploitant de cinéma AMC de 7,57% à quelques heures d'une réunion de la secrétaire américain au Trésor, Janet Yellen, avec les autorités financières sur la récente frénésie boursière autour, notamment, de ces deux valeurs.

Qualcomm chute de 8,38% au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel inférieur aux attentes, pénalisé par des contraintes d'approvisionnement dans le secteur des semi-conducteurs.

Plus forte baisse du Dow, Merck cède 1,93% après la publication de ses résultats et l'annonce du prochain départ de son directeur général.

A la hausse, EBay et PayPal gagnent respectivement 8,91% et 7,42% après l'annonce de bénéfices trimestriels meilleurs que prévu, soutenu par l'essor du commerce en ligne.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)