Wall Street débute prudemment en hausse, après une semaine de records

·3 min de lecture
La façade du New York Stock Exchange (AFP/SPENCER PLATT)

La Bourse de New York a ouvert lundi en hausse prudente, après une semaine de records, en attendant des indicateurs d'inflation aux Etats-Unis et de nouveaux résultats de sociétés.

Vers 14H15 GMT, le Dow Jones avançait de 0,37%, le Nasdaq de 0,18% et le S&P 500 de 0,14%.

Vendredi, les trois principaux indices avaient atteint de nouveaux records, portés par de bons chiffres de l'emploi américain pour octobre.

Le Dow Jones avait terminé en hausse de 0,56% à 36.327,95 points, l'indice Nasdaq, influencé par les valeurs technologiques, de 0,20% à 15.971,58 points et l'indice élargi S&P 500, de 0,37% à 4.697,53 points.

"Les actions américaines se négocient principalement à la hausse en début de séance, prolongeant modestement la progression de la semaine dernière qui a vu les marchés continuer d'enregistrer une série de nouveaux records après la décision de la Fed de réduire les achats d'actifs mensuels et le solide rapport sur le travail d'octobre", notaient les analystes de Schwab.

La Banque centrale américaine a indiqué mercredi entamer la réduction de ses achats d'actifs en novembre comme s'y attendaient les marchés.

La Fed pourrait toutefois commencer à relever ses taux directeurs "d'ici fin 2022" si l'économie reste sur sa trajectoire, a affirmé lundi son vice-président Richard Clarida, tout en écartant une hausse à très court terme.

En l'absence d'indicateur majeur lundi, les investisseurs allaient guetter mardi l'indice des prix à la production (PPI) et surtout, le lendemain, celui des prix à la consommation (CPI) pour octobre. Les analystes s'attendent à ce que l'inflation (CPI) ait accéléré à 5,9% sur douze mois au lieu de 5,4% en septembre.

Au rang des valeurs, le titre du fabricant de voitures électriques Tesla reculait fortement à l'ouverture de Wall Street lundi (-3,15% à 1.184 dollars), bousculé par son patron Elon Musk au cours du week-end. Après avoir sollicité ses abonnés sur Twitter, le fantasque entrepreneur s'est engagé à vendre 10% de ses parts.

Elon Musk possédait au 30 juin environ 17% des actions en circulation de Tesla, ce qui représentait environ 208,37 milliards de dollars au cours de clôture de vendredi. S'il en écoule 10%, cela reviendrait à un peu moins de 21 milliards de dollars d'actions soudainement lâchées sur le marché.

L'action Google (Alphabet) dépassait pour la première fois les 3.000 dollars (+0,45%), sa capitalisation à Wall Street approchant la barre des 2.000 milliards de dollars.

Les résultats de sociétés du 3e trimestre ont fortement soutenu Wall Street ces dernières semaines alors qu'ils ont été supérieurs aux projections des analystes pour plus de 80% des sociétés du S&P 500. Ceux de PayPal (+2% à l'ouverture) et de la chaîne de cinémas AMC (+1,47%) étaient attendus après la clôture.

Regonflés par la réouverture des frontières américaines aux voyageurs vaccinés, les titres des compagnies aériennes grimpaient comme Delta (+2,17%), United (+2,85%) et American Airlines (+1,28%).

Sur le marché obligataire, les taux sur les bons du Trésor à dix ans se situaient à 1,47% au lieu de 1,45% vendredi.

Nasdaq

vmt/jul/eb

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles