Wall Street continue de profiter des espoirs de reprise

·2 min de lecture
LA BOURSE DE NEW YORK EN HAUSSE EN DÉBUT DE SÉANCE

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York est en hausse en début de séance jeudi, tirée par l'optimisme sur la poursuite de la reprise économique et par la progression des valeurs technologiques.

Peu après l'ouverture, l'indice Dow Jones gagne 62,66 points, soit 0,19%, à 33.044,21 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,7% à 4.000,68 points, après avoir franchi le seuil des 4.000 pour la première fois de son histoire.

Le Nasdaq Composite prenait 1,24% à 13.410,70 points à l'ouverture, profitant d'un recul des rendements obligataires.

Mercredi, les trois grands indices de Wall Street ont bouclé le premier trimestre en hausse grâce aux espoirs de reprise de l'économie américaine après la crise sanitaire et Joe Biden a présenté après la clôture un projet d'investissements dans les infrastructures de plus de 2.000 milliards de dollars (1.700 milliards d'euros).

"Le fait que le président Biden soit prêt à injecter 2.000 milliards de dollars supplémentaires dans l'économie américaine a été bien accueilli (...) Les investisseurs tiennent déjà compte de l'effet d'entraînement. Une relance de l'économie américaine est une bonne nouvelle pour l'économie mondiale", a déclaré Sophie Griffiths, analyste chez OANDA.

Le marché n'a pas réagi à l'augmentation inattendue des inscriptions hebdomadaires au chômage, à 719.000 après 658.000 la semaine précédente.

Aux valeurs, le producteur de semi-conducteurs Micron gagne 4,72% après avoir publié un objectif de chiffre d'affaires trimestriel au-dessus des attentes. Son concurrent Taiwan Semiconductor avance de 3,13%, soutenu par l'annonce d'un plan d'investissements de 100 milliards de dollars sur trois ans pour répondre à la demande croissante de puces.

L'indice S&P de la technologie gagne 1,63%. Intel, Amazon, Apple, Microsoft et Alphabet prennent de 1,12% à 1,94%.

A la baisse, le laboratoire Johnson & Johnson cède 1,08% avoir découvert un problème sur un lot de vaccin anti-COVID-19 produit par le groupe biopharmaceutique Emergent BioSolutions, qui chute de 11%.

(Laetitia Volga, édité par Marc Angrand)