Wall St termine en nette baisse, JNJ a pesé, la bataille boursièr également

·2 min de lecture
WALL STREET FINIT EN BAISSE

(Reuters) - La Bourse de New York a fini en très nette baisse, pénalisée par les résultats jugés décevants du vaccin contre le COVID-19 développé par Johnson & Johnson et par la bataille entre fonds spéculatifs et petits porteurs.

L'indice Dow Jones a cédé 620,74 points à 29.982,62.

Le S&P-500, plus large, a perdu 73,14 points, soit 1,93%, à 3.714,24.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 266,46 points (-2,00%) à 13.070,70 points.

Sur l'ensemble du mois de janvier, le Dow Jones accuse un recul de 2,04%, le S&P 500 de 1,12 et le Nasdaq a pris 1,42%.

Ces replis sont en partie imputés à la tourmente provoquée par une coalition d'investisseurs particuliers qui a décidé de mener bataille contre des fonds spéculatifs pariant sur la baisse de valeurs en difficulté.

"Tous les fonds spéculatifs examineront attentivement toutes les ventes à découvert après cette semaine et les régulateurs se pencheront très attentivement sur les placements collectifs", ont déclaré les analystes de Deutsche Bank.

Le régulateur financier américain, la Securities and Exchange Commission (SEC), a en effet averti à la fois les hedge funds et les investisseurs particuliers qu'il surveillait de près d'éventuelles irrégularités.

Les marchés mondiaux souffrent de cette bataille boursière, les fonds étant contraints de vendre certaines de leurs actions les plus performantes, notamment Apple, pour couvrir des milliards de dollars de pertes.

Le fabricant de l'iPhone a ainsi perdu 3,74% à 131,96 dollars, signant une des plus fortes baisses du Dow Jones.

Johnson & Johnson a quant à lui terminé en baisse de 3,56% à 163,13 dollars après avoir annoncé qu'un essai élargi de son vaccin contre le COVID-19 montrait une efficacité de 66%.

Ces annonces ont bénéficié à Moderna qui s'est adjugé 8,53% à 173,16, son vaccin montrant une efficacité bien meilleure.

Sur le marché du pétrole, le WTI s'est établissait à $52,17 (-0,31%) et le brent à $55,88 (+0,65%).

Le dollar évoluait en baisse de 0,14% face à un panier de devises quelques minutes après la clôture de Wall Street, tandis que l'euro s'établissait à 1,2132 dollar (+0,09%).

Sur le marché obligataire, le papier à dix ans [US10YT=RR] a perdu 2,2 point de base pour s'établir à 1,0774%. Son homologue à cinq ans [US10YT=RR], a reculé de 0,1 point de base à 0,4288%.

(Nicolas Delame)