Wall St termine en baisse, les espoirs de vaccins occultés par la hausse des cas de coronavirus

·2 min de lecture
WALL STREET TERMINE EN BAISSE
WALL STREET TERMINE EN BAISSE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en baisse de 1,16% mercredi, les espoirs liés aux annonces de Pfizer, la semaine dernière, et Moderna, lundi, ayant été occultés par la progression de l'épidémie qui donne peu de signes de recul.

L'indice Dow Jones a cédé 344,93 points à 29.438,42.

Le S&P-500, plus large, a perdu 41,74 points, soit -1,16%, à 3.567,79.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 97,74 points (-0,82%) à 11.801,60 points.

Wall Street avait pourtant ouvert en hausse, soutenue par les espoirs de progrès dans la lutte contre l'épidémie de nouveau coronavirus et par l'annonce de la levée de l'interdiction de vol du 737 MAX de Boeing, cloué au sol depuis mars 2019.

La hausse du nombre de cas de contamination, qui ne se dément pas de par le monde, a fini par avoir raison de l'optimisme manifesté par les intervenants et les indices sont passés en territoire négatif, un repli qui s'est accentué en fin de séance.

"Le marché hésite parce que les gestionnaires de portefeuille ne savent pas à sur horizon ils doivent concentrer leurs efforts", a souligné Tim Ghriskey, stratégiste en chef des investissements chez Inverness Counsel à New York. "C'est un compromis entre le court terme, sur les six à neuf mois de propagation continue du virus, et la période qui suit lorsque tout le monde sera vacciné et que le virus sera éradiqué".

Aux valeurs, Pfizer et BioNtech, ont pris respectivement 0,77% et 4,03% après avoir annoncé que leur candidat vaccin contre le COVID-19 était efficace à 95%, selon l'analyse définitive des essais cliniques de phase 3, mieux que les plus de 90% estimés jusque là.

(version française Camille Raynaud)