Walk de Line (Arte) Joaquin Phoenix : "Mon but était de devenir Johnny Cash, pas seulement de lui ressembler"

"Bonjour… je suis Johnny Cash." Avant de pouvoir prononcer, avec le timbre grave de « l’homme en noir », le gimmick avec lequel l’icône du rock country ouvrait tous ses concerts, Joaquin Phoenix a travaillé comme un fou durant six mois. "On ne peut pas comprendre un personnage juste en lisant un scénario. Il faut toujours passer par un processus complexe d’appropriation, précise-t-il. Mon but est d’essayer de devenir le personnage, et pas seulement de me contenter de lui ressembler."

Sans play-back

Sa quête artistique l’a conduit à Memphis, où il s’est installé quelques mois pour vivre au plus près des racines de Cash. Joaquin a tout appris de la vie du chanteur. Et ce biopic de James Mangold retrace l’incroyable carrière, entre amours, gloire et ténèbres intimes. Le comédien, sans savoir qu’il l’incarnerait un jour, avait eu la chance de partager une soirée chez eux avec Johnny Cash et sa femme, June Carter. "Ils ont chanté en duo pour nous. C’est l’un des plus beaux souvenirs de ma vie. J’ai été le témoin d’un rare niveau de connexion entre deux personnes. Je m’en suis servi pour le film", raconte Phoenix.

À lire également

Oscars 2020 - Ému, Joaquin Phoenix a rendu hommage à so... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi