Wagner : le Mali dément le déploiement des mercenaires du groupe russe

·1 min de lecture

Le Mali a démenti tout déploiement de mercenaires du sulfureux groupe paramilitaire russe Wagner, annoncé par une quinzaine de puissances occidentales impliquées dans la lutte antijihadiste dans ce pays sahélien.

Le gouvernement du Mali "apporte un démenti formel à ces allégations sans fondement" sur "un prétendu déploiement des éléments d'une société de sécurité privée au Mali", a-t-il indiqué dans un communiqué publié vendredi soir.

Le gouvernement malien exige des preuves

Une quinzaine de puissances occidentales avaient annoncé jeudi dans un communiqué le déploiement au Mali, avec l'aide de Moscou, du groupe Wagner, dénonçant l'implication de ces mercenaires qui interviennent déjà en Ukraine, en Syrie, en Libye et dans plusieurs pays d'Afrique sub-saharienne.

Le gouvernement malien "exige que des preuves lui soient apportées par des sources indépendantes" de la présence de ce groupe, affirme le communiqué signé du porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maiga, également ministre de l'Administration territoriale. Il "tient à préciser qu'au même titre que la mission européenne de formation (EUTM), des formateurs russes sont présents au Mali dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles des Forces de défense et de Sécurité nationales".

L'appel des Occidentaux à la Russie

Bamako demande à "être jugé sur des actes plutôt que sur des rumeurs et tient à rappeler que l'Etat malien n'est engagé que dans un partenariat d'Etat à Etat avec la Fédération de Russie, son partenaire historique", affirme encore le communiqué.

Jeudi, plusieurs pays occidentaux dont dont la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni et le Canada, avaient "condamné fermement le déploiement de mercenaire...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Mali : 15 pays dont la France condamnent le "déploiement" des mercenaires russes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles