Wagner au Mali : les mercenaires du groupe se déploient militairement dans le centre du pays

·1 min de lecture

Cette possible prolongation de cinq ans de la transition dans le pays ne passe pas auprès des pays africains. La Cédéao pourrait prendre de nouvelles sanctions comme le blocus des frontières, ou encore le gel des avoirs financiers du Mali . D’autant plus que sur le terrain, cette semaine, il y a eu un premier accrochage entre des agents de la société militaire privée russe Wagner et les groupes terroristes. Ce qui confirme que les mercenaires se déploient militairement dans le centre du pays. Selon les informations d'Europe 1, leur nombre est estimé entre 300 et 400. Leur quartier général se trouve sur la base 101 de l’armée malienne au nord de l’aéroport de Bamako.

>> Retrouvez Europe matin week-end - 6-8 en podcast et en replay ici

Un mercenaire tué, deux blessés

Les mercenaires sont arrivés ces dernières semaines par avion en toute discrétion. Ils ont débarqué en bout de piste, sans passer par les contrôles habituels, d’où la difficulté de les recenser précisément. Le lieu de l’accrochage cette semaine entre des mercenaires russes emmenés par les forces armées maliennes et des groupes terroristes n’a rien d’anecdotique : cela s’est passé dans le centre du pays, près de Bandiagara. Un mercenaire a été tué et deux autres blessés après l’explosion d’une mine. Une attaque précisément là où la force Barkhane n’est pas engagée.

>> LIRE AUSSI - Wagner en Afrique : comment la société militaire russe manipule l’opinion

Car "la junte malienne a besoin d’une victoire ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles