"Vulgaire", "malsaine", "choquante"... L'affiche du prochain Festival d'Avignon crée la polémique

Dévoilé par les organisateurs sur les réseaux sociaux ce lundi, le visuel réalisé par l'artiste afghane Kubra Khademi, qui représente plusieurs jeunes filles nues, a fait réagir les internautes.

Ce lundi, les organisateurs du Festival d'Avignon ont dévoilé sur les réseaux l'affiche de leur 76e édition qui se tiendra du 7 au 26 juillet prochain. Celle-ci, réalisée par l'artiste afghane, Kubra Khademi, réfugiée en France depuis 2015, représente une succession de silhouettes de jeunes femmes dénudées.

Mais le visuel n'a pas eu l'effet escompté sur les internautes. "Vulgaire", "malsaine", "choquante"... 24h après sa publication, l'affiche suscite de vives réactions en commentaires. Nombre d'entre eux dénoncent ces dessins de petites filles nues qui "pourraient ressembler à une promotion de la pédophilie et de la pornographie”, rapportent certains messages. Une pétition a même été lancée pour demander le retrait de l'affiche.

"Je n'ai jamais fait une affiche qui ne fasse pas polémique"

Le Festival a depuis été contraint de clarifier l'intention artistique de Kubra Khademi pour la création de cette affiche.

"C'est une féministe dont les peintures et les performances sont nourries par la situation de son pays. Ses représentations de femmes ne naissent pas du désir de montrer leur nudité. Elles relèvent de l’évidence de mettre en scène des corps libres", ont précisé les organisateurs sur Facebook.

Interrogé par Le Dauphiné Libéré, le directeur du Festival, Olivier Py - qui signe sa 9e et dernière programmation cette saison - a assuré que l'œuvre avait été mal comprise par ses détracteurs.

"Ceux qui voient des petites filles, je les renvoie à leurs propres fantasmes mais je pense que c’est Kubra qui s’est dessinée elle-même. On voit que les intégristes de tous bords se retrouvent pour être toujours offusqués par le corps de la femme. Je n’ai jamais fait une affiche du Festival qui ne fasse pas polémique ",a-t-il déclaré.

Paul Rodin, directeur délégué du Festival d’Avignon, s’étonne également des réactions en ligne: "Kubra Khademi est une jeune artiste qui a été d’un courage insensé en Afghanistan contre les talibans, en défendant la cause de toutes les femmes. Son travail est plus puissant encore que toutes les féministes du monde. Cette affiche est douce, généreuse, hospitalière, pleine d’espoir pour les femmes", a-t-il confié dans les colonnes du Dauphiné Libéré.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Festival de Cannes : Le nom du président de la 75ème édition enfin connu !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles