Vu de Suisse. En France, la redoutable convergence entre “gilets jaunes” et opposants aux vaccins

·1 min de lecture

Depuis les annonces du chef de l’État sur l’obligation vaccinale et le passe sanitaire, les manifestations, parfois violentes, ont repris dans l’Hexagone. Il y a un vrai risque de voir renaître une colère sociale comme celle des “gilets jaunes”, estime ce journaliste suisse.

Les ressemblances ne sont pas fortuites. Depuis l’annonce, par Emmanuel Macron, du rétablissement prochain de l’état d’urgence sanitaire en France et de la mise en œuvre d’une obligation vaccinale pour pénétrer dans les lieux publics – à finaliser dans le projet de loi débattu au Parlement à partir du 21 juillet –, la colère qui monte dans le pays alimente une conviction : celle d’un possible retour des “gilets jaunes”, mobilisés cette fois contre les présumées atteintes aux libertés. Avec, dans le collimateur des manifestants, la même cible que celle des ronds-points de l’hiver 2018-2019 : un chef de l’État à nouveau jugé autoritaire, incapable de comprendre les difficultés et les doutes des plus vulnérables de la population.

Contraire au principe d’égalité

Cette analogie est nourrie par une convergence : telle l’augmentation subite du prix du diesel, présentée en 2018 par le gouvernement de l’époque comme indispensable pour lutter contre le réchauffement climatique et refusée par les provinciaux tributaires de leur véhicule, l’imposition du passeport sanitaire est jugée arbitraire par ses détracteurs, contraire au principe d’égalité – et justifiée de manière tendancieuse. Idéalisé, comme hier la rébellion antitaxe sur le carburant, le vaccino-scepticisme devient synonyme de résistance à un État trop intrusif, trop inégalitaire, voire à la solde des géants pharmaceutiques.

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles