Vu du Royaume-Uni. Rapport Sauvé : “L’œuvre de mort” des prêtres pédocriminels

·1 min de lecture

Trois pour cent des prêtres ont commis des actes pédocriminels depuis 1950 : le rapport Sauvé révèle l’ampleur de la pédocriminalité dans l’Église catholique française grâce à une enquête indépendante, rapporte The Times.

C’est un texte qui secoue l’Église catholique française. Le rapport de la Ciase (Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église), qui sera publié le 5 octobre, révèle que près de 10 000 personnes ont été victimes de violences sexuelles perpétrées par des membres du clergé français, rapporte The Times.

À lire aussi: Religion. Le pape François serre la vis contre la pédophilie

Entre 2 900 et 3 200 prêtres ou religieux pédocriminels sur une période de soixante-dix ans sont mis en cause, d’après les révélations de Jean-Marc Sauvé aux médias français. Ce haut fonctionnaire à la retraite a piloté pendant deux ans et demi l’enquête sur la pédocriminalité demandée par l’épiscopat français, poursuit le quotidien britannique.

L’enquête, qui fait suite à des démarches semblables engagées aux États-Unis, en Australie et dans d’autres pays, est la première à s’attaquer de front au problème de l’existence très étendue de crimes pédophiles au sein de l’Église française.”

Pour celle-ci, la publication des 2 500 pages de conclusion, ce mardi 5 octobre, risque d’être “un moment rude et grave”, selon Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France.

“Œuvre de mort”

De fait, les 22 professionnels – juristes, docteurs, historiens, sociologues et théologiens – de la Commission “ont été traumatisés par les témoignages bouleversants de 250 victimes entendues, sur les 6 500 qui ont signalé des abus sexuels”, explique Jean-Marc Sauvé.

Le plus terrible pour moi aura

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles