Vu de l’étranger. En France, l’opération pro-vaccination du gouvernement

·1 min de lecture

Alerté par la propagation du variant Delta, plus contagieux que les autres variants, le gouvernement français craint que le pays ne soit confronté à une reprise de la crise sanitaire dès cet été. De ce fait, il cherche à accélérer le rythme de la vaccination.

Comment faire pour obtenir le plus rapidement possible la vaccination de la plus grande part possible de la population ? Face à la propagation du variant Delta qui, selon les projections, sera dominant en France à la fin du mois d’août, Paris cherche à inciter les Français à se rendre dans leur centre de vaccination.

À ce jour, 37 % des Français sont totalement vaccinés, 52 % ont reçu au moins une dose. L’exécutif, lui, craint une quatrième vague dès la fin de juillet et réfléchit à plusieurs pistes pour accélérer la cadence, à commencer par le projet de rendre obligatoire la vaccination pour le corps médical.

Un choix risqué

À ce sujet, estime L’Écho en Belgique, toute radicale qu’elle est, une telle mesure serait souhaitable d’un point de vue éthique.

“C’est leur devoir, leur métier, de ne pas mettre en danger les autres. Or, les patients dont ces personnes s’occupent sont, par définition, les plus fragiles et les plus vulnérables. La contrainte n’apparaît pas disproportionnée en tant qu’obligation professionnelle. C’est à la fois une question de solidarité et d’exemple à donner à tous les citoyens.”

Mais c’est un choix qui reste risqué, admet le journal belge. Le risque, en l’occurrence, c’est de démotiver, d’une part, de ne pas pouvoir appliquer la contrainte, de l’autre. “On peut difficilement écarter des infirmières réfractaires au vaccin alors qu’on en manque déjà cruellement…”

Lever les freins logistiques

Selon The Times, le gouvernement français se heurte à un ralentissement des

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles