Vu de l’étranger. En France, faut-il maintenir les municipales avec le coronavirus ?

Courrier international (Paris)
1 / 2

Vu de l’étranger. En France, faut-il maintenir les municipales avec le coronavirus ?

“Avec le coronavirus, une question de santé publique se pose” concernant l’organisation des municipales, pointe la presse étrangère. Des mesures sanitaires ont bien été prises pour le scrutin des 15 et 22 mars, mais le gouvernement refuse de le reporter. Il faut dire que les enjeux politiques sont nombreux.

“Le défi auquel est confrontée la France est de taille”, juge le quotidien espagnol El País. “Organiser des élections municipales alors qu’une maladie jusqu’alors inconnue a obligé à adopter des mesures extraordinaires” s’avère en effet être une “épreuve”.

Mais si le nombre de cas de Covid-19 ne cesse d’augmenter en France, “sur le report” du scrutin, “la question ne se pose pas”, rappelle Le Temps.

C’est du moins l’avis du gouvernement qui ne cesse de répéter que les élections municipales des 15 et 22 mars ne seront pas reportées malgré l’épidémie.”

Est-ce bien “raisonnable” ? questionne le journal suisse, avant de rappeler que “des centaines de milliers de personnes et d’assesseurs” vont “encadrer ce scrutin” et qu’en “règle générale, de nombreux retraités et personnes âgées figure> Soit, les “cibles les plus vulnérables au virus”. Une “question de santé publique

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :
Vu de l’étranger. Municipales 2020 : après le 49.3, Macron doit s’attendre à un vote sanction
Vu de Chine. En France, on est très décontracté face au coronavirus
Vu de l’étranger. Les municipales, un test pour une gauche laminée
Vu d’Allemagne. Coronavirus : les hôpitaux français sont prêts