Vu d’Italie. Anne Hidalgo, la “croque-mort du PS”

·1 min de lecture

Le quotidien de la droite italienne Il Foglio revient sur les ennuis dans lesquels s’est embourbée la maire de Paris, Anne Hidalgo, en devenant la candidate du Parti socialiste à la présidentielle 2022.

“La formule a bien fait rire. Chez les membres de la vieille garde du Parti socialiste (PS), en revanche, c’est un sentiment de malaise qui s’est diffusé quand, sur le site du Journal du dimanche, ils ont lu le premier slogan de la campagne électorale d’Anne Hidalgo : ‘Réunir la France’.Et Il Foglio de mettre dans la bouche des éléphants du PS la question suivante : “Mais, si elle n’arrive même pas à réunir la gauche, comment compte-t-elle s’y prendre pour réunir la France ?”

À lire aussi: Vu de l’étranger. L’improbable union de la gauche française à la présidentielle ?

D’après le quotidien conservateur italien, le bilan de la maire de Paris, arrivée à la direction de la capitale en 2014 et confirmée en 2020, ne permet pas de rallier beaucoup de soutiens. “Pendant ses deux mandats, la dette de Paris a augmenté de 72 %, passant d’un peu plus de 4 milliards à 7,1 milliards d’euros.”

La situation est tellement grave que plusieurs associations (la Fédération Union parisienne pour la sauvegarde de Paris, le Comité Marais Paris, Rouler libre et Sauvons notre Paris) ont saisi le préfet de Paris et la Chambre régionale des comptes (CRC) pour dénoncer la maire et demander que la ville soit placée sous

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles