Vu d’Iran. “Ceux qui s’accrochent aux avions pour partir de Kaboul sont des agents américains”

·1 min de lecture

Le quotidien ultraconservateur Kayhan se réjouit du départ en catastrophe des Américains de Kaboul. Actant leur échec dans la région, le journal porte également un regard méprisant sur tous les Afghans qui tentent par tous les moyens de quitter le pays.

Une semaine après la chute de Kaboul, survenue le 15 août, le quotidien ultraconservateur iranien Kayhan ne cache pas sa joie quant à la débâcle des États-Unis en Afghanistan face aux talibans. “L’échec ravageur et catastrophique des États-Unis en Afghanistan n’est comparable à aucune autre défaite, ni celle au Vietnam ni celle en Syrie”, soutient le titre, ce lundi 23 août.

Les Américains ont, ces dernières semaines, tenté de donner une image moins catastrophique de leur échec de vingt ans de crimes, de la dépense de 2 trillions de dollars et de la perte d’au moins 6 000 militaires américains [en réalité, environ 2 500 selon les autorités américaines]. En vain.”

Selon Kayhan, cet échec est d’autant plus retentissant que les Américains quittent l’Afghanistan alors que leurs rivaux – l’Iran, la Russie, la Chine et l’Inde – sont plus forts que jamais, militairement, politiquement et économiquement.

À lire aussi: Sécurité. À Kaboul, l’arrivée des talibans menace le travail des employés d’une plateforme participative

“Les Américains quittent

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles