Vu d’Espagne. Les ravages du Covid en outre-mer révèlent la fracture avec la France métropolitaine

·1 min de lecture

La gravité de la crise sanitaire en Nouvelle-Calédonie, en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane et en Polynésie française est venue souligner la complexité, pour la France, d’un maillage territorial qui s’étend à des zones très éloignées du globe, analyse La Vanguardia.

Alors que la pandémie a rapidement décru au cours de l’été en France métropolitaine, la situation sanitaire ne fait qu’empirer dans certains territoires d’outre-mer, où “le manque d’infrastructures médicales et la grande distance avec Paris ont compliqué la gestion de la crise”, analyse le quotidien catalan La Vanguardia, qui constate que le cas de la Nouvelle-Calédonie est “particulièrement désastreux”.

L’archipel du sud du Pacifique a longtemps été épargné par la pandémie. Mais depuis cet été le taux de contamination est passé à 1 100 cas pour 100 000 habitants, une hausse massive qui n’est pas sans lien avec le très faible pourcentage de vaccinés : 33 % de premières injections. Le gouvernement local a donc imposé la vaccination dès l’âge de 12 ans. “Aucune autre région française n’a pris de mesure aussi drastique”, observe le journal catalan.

À lire aussi: Reprise. Face au Covid, la Malaisie voit-elle le bout du tunnel ?

Depuis, malgré l’ampleur de la vague épidémique, les manifestations contre la vaccination obligatoire se succèdent. “Aux réticences qui existent aussi en métropole s’ajoutent des facteurs politiques liés aux indépendantistes radicaux kanaks.” La

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles