Vu d’Espagne. Paris veut nettoyer la Seine

·1 min de lecture

La principale artère fluviale parisienne transporte chaque année entre 100 et 200 tonnes de déchets plastiques vers la mer, rapporte ce quotidien espagnol. La capitale française essaie donc de nettoyer la Seine, avec l’objectif d’y permettre la baignade lors des JO de Paris 2024.

Sous le pont Mirabeau coule la Seine, et des canettes, des bouteilles, des emballages plastiques. Comme la plupart des grandes villes, Paris doit gérer ses déchets. Aussi, la capitale française “a pris position contre le plastique”, assure le journal espagnol El País dans un reportage, accompagné de vidéos, sur les quais de la capitale française.

“La municipalité parisienne d’Anne Hidalgo, candidate à l’élection présidentielle de l’année prochaine, très active dans la lutte contre le changement climatique, envisage que d’ici à 2024 il n’y ait plus aucune trace de plastique à usage unique (gobelets, couverts, écouvillons, etc.) dans la capitale”, détaille le quotidien de centre gauche, ce qui empêcherait qu’on retrouve des déchets plastiques dans l’eau.

À lire aussi: Les choix de Courrier. L’Atlas de l’eau

L’enjeu est de taille puisque “Paris accueillera les Jeux olympiques en 2024 et souhaite organiser des compétitions nautiques sur le fleuve”, poursuit El País. Cet objectif répond par ailleurs à une directive approuvée en juin 2019 par l’Union européenne contre les plastiques à usage unique “que le gouvernement d’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles