Vu d’Espagne. Le parc Astérix veut se tourner vers l’international et tenir tête à Disney

·1 min de lecture

Un “personnage mythique de l’imaginaire européen” entame une offensive stratégique, annonce La Vanguardia. Le parc Astérix souhaite profiter de la tenue des Jeux olympiques à Paris en 2024 pour attirer une clientèle étrangère.

“Nous sommes en 2021 après Jésus-Christ. Toute la Gaule est dominée par l’empire culturel américain, et même sa capitale, l’ancienne Lutèce, accueille un parc thématique dont l’emblème est une souris californienne. Toute ? Non ! À seulement 35 kilomètres au nord de Lutèce (appelée aujourd’hui “Paris”), à l’intérieur des forêts touffues de Chantilly et d’Ermenonville, s’élève le parc d’attractions Astérix, né du rêve qu’eurent un jour ses créateurs, Uderzo et Goscinny, et dont l’imaginaire résiste, encore et toujours, à l’envahisseur.”

Dans ce remake de l’incipit des aventures du héros moustachu, La Vanguardia s’intéresse au parc d’attractions qui souhaite faire face à son imposant concurrent, Disneyland Paris. Mais il faut le dire : avec ses 2,3 millions de visiteurs annuels, le parc gaulois ne fait pas le poids comparé au royaume de Mickey et ses quelque 15 millions de visiteurs.

À lire aussi: Bande dessinée. Pourquoi Astérix pourrait enfin conquérir l’Amérique

Pourtant, le directeur général adjoint du parc, Sébastien Retailleau, partage son ambition au quotidien espagnol. Faisant valoir le fait que la bande dessinée créée par Goscinny et Uderzo est l’une des plus vendues dans le monde, il affirme que le parc possède les armes nécessaires pour lutter d’égal à égal avec Disneyland. “Et ça, c’est un motif de fierté pour les Français”, tonne-t-il.

Des aventures en dehors des frontières de la Gaule

L’année 2024 donne un horizon au parc d’attractions. Alors que la quasi-totalité de sa clientèle est française, il se donne pour objectif de s’ouvrir à l’international et de profiter de la visibilité offerte par l’

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles