Vu d’Espagne. “Chaos, panique et chutes” sur les routes du Tour de France

·1 min de lecture

Les premières étapes de la Grande Boucle 2021, qui termine son périple breton ce mardi 29 juin, ont été marquées par plusieurs chutes aussi spectaculaires que dangereuses. Un vent d’inquiétude s’empare du peloton, signale la presse espagnole.

“Des cyclistes tous blessés, des maillots déchirés, du sang et des bleus sur tous les corps. Quel chaos ! Quelle folie ! Et que ce Tour de France est dangereux !” À l’image de Sergi López-Egea, envoyé spécial du quotidien El Periódico de Catalunya, les observateurs de la Grande Boucle ne font que constater les dégâts au milieu du peloton depuis le départ du 26 juin.

“Le Tour de France, assassin, continue de faire des victimes”, titrait El País, journal le plus lu en Espagne, lundi 28 juin, alors que la troisième étape bretonne entre Pontivy et Lorient (Morbihan) a une nouvelle fois été accidentée. Entre “le chaos, la panique et les chutes”, le Belge Tim Merlier a remporté le sprint et son compatriote Mathieu van der Poel a conservé le maillot jaune, indique El Periódico.

À lire aussi: Première étape. La Bretagne pour donner du souffle au Tour de France

Mardi 29 juin, le peloton s’est arrêté quelques mètres après le départ officiel à Redon (Ille-et-Vilaine) en signe de protestation pour demander plus de sécurité face à cette multiplication des chutes.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles