Vu d’Espagne. La boulimie de sport à la télévision a atteint l’“overdose”

·1 min de lecture

Pour attirer toujours plus de public et multiplier les sources de revenus, le sport professionnel alourdit les calendriers. Mais à force de trop tirer sur la corde, les sportifs vont imploser et les spectateurs se désintéresser, alerte ce quotidien espagnol.

“Plus vite, plus haut, plus fort”, dit la devise olympique. On pourrait aussi y ajouter plus de télévision, plus de revenus et plus de fatigue. Alors que la fin de la pandémie permet au public de profiter à nouveau des grands événements sportifs, ces derniers sont en passe de se multiplier.

“Le saut quantitatif est imminent”, prévient le journal espagnol ABC. En 2022, le championnat du monde de Formule 1 passera à 23 courses, “du jamais vu” ; même chose pour la MotoGP, très suivie de l’autre côté des Pyrénées, qui comptera 21 dimanches de courses, “plus que jamais auparavant”.

À lire aussi: Hors-série. Sport et argent : l’amour fou !

En parallèle, la Fifa songe à organiser une Coupe du monde de football tous les deux ans… Autant d’exemples qui prouvent que le sport professionnel en veut toujours plus, résume ABC : “Plus de matchs, plus de compétitions, plus de recettes.”

Face à cette surenchère, le spectateur, confortablement installé dans son canapé, risque de se lasser devant un programme télévisé saturé d’événements sportifs. De plus, en multipliant les compétitions et les déplacements, les athlètes “sont davantage exposés aux blessures”, s’inquiète le poids lourd de la presse conservatrice espagnole.

L’épuisement des sportifs

“Honnêtement, je ne me souviens pas avoir joué sans douleur”, avouait ainsi, au printemps dernier,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles