Vu d’Espagne. “Épicentre de la pandémie”, l’Europe diversement touchée par la quatrième vague

·1 min de lecture

Les cas de Covid-19 et les hospitalisations dues à la maladie ont augmenté depuis le mois d’octobre en Europe. Pour ce journal numérique espagnol de gauche, les données sont néanmoins très disparates selon les pays du bloc européen.

La pandémie de Covid-19 est loin d’être de l’histoire ancienne en Europe. Selon le quotidien numérique espagnol Público, “derrière l’apparent retour à la normale se cache une nouvelle et puissante quatrième vague”, qui frappe “durement” le Vieux Continent.

Chiffres à l’appui, le média de gauche évoque une hausse de 55 % des cas de Covid-19 et un doublement des hospitalisations depuis le mois d’octobre. Ces données inquiétantes s’expliquent par “le retour du froid, l’assouplissement des restrictions et le plafond de verre que touche la vaccination”.

À lire aussi: Royaume-Uni. Un médicament antiviral contre le Covid-19 approuvé, est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Plus de 75 % des adultes européens ont complété leur parcours vaccinal, selon les dernières données de la Commission européenne. Le meilleur élève du continent s’appelle l’Espagne : le pays approche la supposée immunité collective, avec 79 % de la population ayant reçu les deux doses.

À l’opposé, “des pays comme la Bulgarie et la Roumanie n’ont réussi à administrer les doses nécessaires pour être immunisé qu’à respectivement 20 % et 30,7 % de leur population”, observe Público. “Certains

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles