Vu d’Alger : le « pardon » de Macron aux harkis, une « provocation »

·1 min de lecture
Le chef de l'État français, Emmanuel Macron, qui entend réconcilier les mémoires, a annoncé une « loi de reconnaissance et de réparation » avant la fin du quinquennat, dotée d'un volet financier important.
Le chef de l'État français, Emmanuel Macron, qui entend réconcilier les mémoires, a annoncé une « loi de reconnaissance et de réparation » avant la fin du quinquennat, dotée d'un volet financier important.

Le 20 septembre, le président Emmanuel Macron a officiellement demandé « pardon » au nom de la France aux harkis, annonçant une prochaine loi « de réparation », lors d?une cérémonie solennelle à l?Élysée.

L?annonce présidentielle n?a pas encore suscité de réactions officielles en Algérie : « la question des harkis est une question franco-française », répètent depuis des décennies les autorités algériennes.

« Certains dossiers sont hors de discussion [entre Alger et Paris], tels que le sujet des harkis, d?autant que leur départ en France a été un libre choix. Il revient aux Français de se réconcilier avec leur histoire », avait déclaré en novembre 2020 Abdelmadjid Chikhi, le conseiller du président Tebboune chargé des archives et de la mémoire nationale.

Mais cette posture officielle est souvent bousculée par la sensibilité de la question des harkis en Algérie, question qui s?immisce souvent dans le face-à-face mémoriel entre les deux pays.

À LIRE AUSSIHarkis : Emmanuel Macron prononce son « discours du Vél' d?Hiv »

« Acte provocateur »

Le soir même de cette annonce, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, reçoit un appel d?Emmanuel Macron. « Lors de l?entretien, les deux chefs d'État ont abordé les relations algéro-françaises ainsi que nombre de questions régionales, notamment la situation en Libye et au Sahel », se contente de rapporter un laconique communiqué officiel, sans préciser si la question des harkis a été abordée par les deux présidents.

Mais d?au [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles