Vu d’ailleurs. Et l’Arc de Triomphe fut emballé et Christo “ressuscité”

·1 min de lecture

De son vivant, l’artiste bulgare avait emballé le Pont Neuf et le Reichstag. À titre posthume, son rêve d’en faire de même avec le monument emblématique du haut des Champs-Élysées a commencé à se réaliser ce dimanche 12 septembre. Soixante ans après l’avoir eu.

L’exploit monumental d’envelopper l’Arc de Triomphe dans 25 000 mètres carrés de toile et de réaliser ainsi à titre posthume pour l’artiste Christo un rêve vieux de 60 ans a commencé”, rapporte The Guardian ce dimanche 12 septembre. L’installation, renchérit le Taggespiegel, était “le rêve de toute une vie du couple Christo Jeanne-Claude”. Et voilà que “le miracle se produit”. La Vanguardia va même jusqu’à parler de résurrection :

Jésus Christ a ressuscité le troisième jour, Christo un an et demi plus tard.”

Après des jours consacrés à l’installation d’immenses échafaudages, une armée de cordistes a donc commencé à dérouler des rubans de tissu recyclable. Sur place ce dimanche 12 septembre, raconte la correspondante du Guardian, “on percevait face à cette opération combinant art et ingénierie à grande échelle de l’excitation et de l’émotion mais il y en avait aussi qui avaient les nerfs à vif”.

Un projet imaginé il y a soixante ans

“Il y avait aussi de la tristesse.” Celle provoquée par l’absence du couple – lui est décédé en mai 2020, elle en 2009

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles