On a vu "1917" avec un spécialiste de la Première Guerre mondiale

Louise Wessbecher
George MacKay dans le rôle principal de

CINÉMA - Aux États-Unis, le “1917” de Sam Mendes a détrôné “Star Wars” au box-office. Le nouveau film du réalisateur britannique, à qui l’on doit déjà “American Beauty”, “Les Noces Rebelles” et plusieurs James Bond, sort au cinéma ce mercredi 15 janvier en France. Inspiré par les récits de son grand-père Alfred H. Mendes, Première Classe pendant la Première Guerre mondiale, Sam Mendes livre un drame historique puissant, presque viscéral, porté par un duo d’acteurs bluffant.

L’histoire suit deux jeunes soldats britanniques, Schofield (George Mac Kay) et Blake (Dean Charles Chapman), qui se voit assigner une mission plus que périlleuse en avril 1917: délivrer un message pour empêcher une attaque dévastatrice et la mort de plus d’un millier de soldats, dont le frère de Blake. Grâce à de somptueux plans-séquences, la caméra ne lâche jamais les deux héros et Sam Mendes plonge le spectateur en immersion dans leur course contre la montre à travers un no man’s land et des tranchées abandonnées.

“1917” en immersion

“J’ai choisi de filmer ainsi parce que depuis le début j’avais l’intuition qu’il fallait raconter cette histoire en temps réel, confie le réalisateur dans les notes de production du film. C’est important qu’on ressente la distance parcourue. C’était surtout essentiel sur le plan émotionnel et j’espère que cela permet de ressentir plus profondément le parcours des deux personnages principaux. Je voulais que le spectateur soit présent à chacun de leurs pas, chacune de leurs respirations.”

Si la Ligne Hindenburg, terrain de cette histoire haletante inspirée de témoignages d’époque, se situait entre Lens et Saint-Quentin en France, c’est au Royaume-Uni que Sam Mendes a trouvé les lieux de tournage et les acteurs de son film. Et pour veiller au réalisme de son film, le réalisateur et toute son équipe se sont plongés dans des archives d’origine et entourés de spécialistes de l’histoire militaire, d’un ancien fonctionnaire du Ministère de la Défense ou encore d’un ancien...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post