VTC, Cloud , racisé... ces mots qui n'existaient pas en 1991 et ceux qui ont disparu

·1 min de lecture

Faites l’expérience. Juste un instant, mettez-vous dans la peau d’un homme du début des années 1990 et ouvrez un journal d’aujourd’hui. Vous n’y comprendrez rien ! Il y sera question de start-up, de Web, de blog, d’indigénisme, de smartphones, d’objets connectés, de Gilets jaunes et de cybercriminalité. Les éditorialistes dénonceront la dangereuse propagande des antivax, s’inquiéteront de la montée du burn-out chez les travailleurs ubérisés et souriront de la mode du détox dans les quartiers boboïsés. De l’hébreu !

Cette incroyable transformation du langage, à peine imaginable en si peu de temps, n’est évidemment que le reflet des bouleversements qu’a connus notre planète. Technologiques, bien sûr – en 1990, on ne parlait d’Internet que comme «les futures autoroutes de l’information» – mais aussi sociétaux. Lorsque le premier numéro de Capital est sorti, les homosexuels ne se mariaient pas, on ne se souciait guère du climat, les antisystèmes s’appelaient encore des gauchistes, et les compliments un peu trop appuyés à une femme ne faisaient pas l’objet de dénonciations publiques sur les réseaux sociaux. En somme, ce ne sont pas seulement les mots de notre monde qui ont changé : c’est aussi sa grammaire.

Et aussi :

Start-up, 5g, burn-out, écriture inclusive, community manager, wi-fi, E-book, point relais, copier-coller, low cost, revenu universel, cancel culture, radar automatique,data center, click & collect, travailleur détaché, trottinette électrique, données personnelles, black (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment les GAFAM ont fait main basse sur l'économie mondiale
En froid avec le Maroc, l’Algérie risque de fermer le robinet du gaz à l’Espagne
Zemmour et Rousseau explosent sur les réseaux sociaux, Hidalgo et Montebourg à la traîne
Attention à l'arnaque aux fausses convocations en justice
Loto : il touche le gros lot en jouant à la dernière minute

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles