VTC : un accord trouvé avec les plateformes pour un tarif minimum par course

© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

C’est un accord qui pourrait permettre aux VTC , les voitures de transport avec chauffeur, d’augmenter sensiblement leur revenu. Plusieurs syndicats du secteur et des plateformes ont annoncé mercredi un accord pour augmenter le revenu minimum par course. Il pourrait désormais être plafonné à 7,65 euros par course. Néanmoins, cet accord ne fait pas l’unanimité au sein des organisations syndicales de chauffeurs VTC qui trouvent cette hausse non significative. À noter que l’accord trouvé implique la mise en place de ce revenu minimum à compter du 1er février. Pour le passager, cela ferait le prix de la plus petite course à environ 10,20 euros, en incluant les commissions.

Lire aussi - Avec 5 millions d’utilisateurs en France, pourquoi Uber fonctionne bien dans l’Hexagone

Sur les sept syndicats du secteur, trois ont néanmoins refusé de signer cet accord : l’Union (affilié à la CFDT), l'Association des chauffeurs indépendants lyonnais (Acil) et Force Ouvrière. À eux trois, ils représentent 32,1 % des voix. Dans un communiqué, le premier a notamment regretté que ce nouveau tarif « ne changera rien dans l’activité quotidienne ». Il explique aussi que, désormais, « la plupart des VTC n'acceptent pas les plus petites courses, jugées non rentables face à l'augmentation des prix du carburant et aux conditions de circulation ».

Pour changer cette dynamique négative, l’Union propose d’instaurer un revenu minimum « à l’heure ou au kilomètre afin de garantir une vraie rentabilité du secte...


Lire la suite sur LeJDD