Vos rêves sont bizarres ? Il y a une explication

·2 min de lecture

Une étude américaine s’est intéressée à l’intérêt de rêves étranges et dévoile la théorie du cerveau surajusté.

Qu’ils soient drôles, inquiétants ou tristes, de tout temps, les rêves ont interpellé les chercheurs. Une nouvelle étude, parue le 14 mai dernier dans la revue Patterns, s’est intéressée à l’importance des rêves. Erik Hoel, professeur en neurosciences à l'Université Tufts (Massachusset, États-Unis), tente de prouver concrètement pourquoi les rêves se produisent. Ce dernier plaide pour une nouvelle hypothèse, celle du cerveau surajusté.

Selon lui, l'étrangeté de nos rêves sert à aider notre cerveau à mieux généraliser les expériences quotidiennes. Dans le cadre de cette étude, le scientifique a eu recours à l’intelligence artificielle qui réagit en fonction des précédentes expériences. À certains moments, l’IA devient trop familière avec les données sur lesquelles elle est entraînée et commence à supposer qu’il s’agit d’une représentation parfaite de tout ce qui pourrait arriver. Pour contrer ce phénomène, les scientifiques introduisent un certain "chaos" dans les données.

VIDÉO - 5 astuces pour bien dormir

Un entraînement excessif du cerveau

Pour le Pr Hoel, les rêves arrivent à rendre notre compréhension du monde moins simpliste et plus complète - parce que notre cerveau, comme les réseaux de neurones profonds, devient également trop familier avec "l'ensemble d'entraînement" de notre quotidien. Pour contrer la familiarité, le cerveau crée alors une version étrange du monde dans les rêves, la version de l'esprit du décrochage. "C'est l'étrangeté même des rêves dans leur divergence avec l'expérience de veille qui leur donne leur fonction biologique", note le scientifique.

Dans un communiqué, les chercheurs précisent qu’il a été démontré que le moyen le plus fiable de susciter des rêves sur quelque chose qui se passe dans la vraie vie reste d'effectuer de manière répétitive une nouvelle tâche éveillé. Un entraînement excessif déclenche alors cette condition de surajustement et le cerveau tente de généraliser cette tâche en créant des rêves. "La vie est parfois ennuyeuse. Les rêves sont là pour vous empêcher de devenir trop adapté au modèle du monde", conclut le scientifique.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles