«Vraiment déplorable», Marine Le Pen réagit au ralliement de Collard à Zemmour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Patrick Aventurier/ABACAPRESS.COM
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La candidate du Rassemblement national a fustigé dimanche "une dérive du mercenariat" après les ralliements de Gilbert Collard et Jérôme Rivière à son rival d'extrême-droite Eric Zemmour.

La candidate du Rassemblement national Marine Le Pen a fustigé dimanche "une dérive du mercenariat" après le ralliement de Gilbert Collard et Jérôme Rivière à son rival d'extrême-droite Eric Zemmour, appelant tous les deux à renoncer à leur mandat d'eurodéputés.

"Ce qui me touche, c'est la manière dont c'est fait", a affirmé Marine Le Pen sur France 3, au lendemain de la présentation samedi à Cannes par Eric Zemmour de sa nouvelle recrue du RN, Gilbert Collard, trois jours après l'annonce du ralliement de l'eurodéputé Jérôme Rivière, qui était l'un des porte-paroles de la campagne présidentielle de Marine Le Pen.

"Je trouve que pour des gens qui vous expliquent toute la journée qu'ils vont sauver la France, ne pas être capable de décrocher son téléphone pour dire à la personne qui vous a fait élire, 'j'ai pris la décision d'aller chez un concurrent' en pleine campagne présidentielle de surcroît, c'est vraiment déplorable", a-t-elle réagi.

Les électeurs ont "voté pour les idées du RN, pas pour les idées d'Eric Zemmour"

"Le problème c'est qu'on est aujourd'hui dans une dérive de notre société, qui est une dérive un peu du mercenariat", a ajouté la candidate du RN. "Moi, je pense que l'on a quand même des valeurs et je suis attachée à ces valeurs", a-t-elle déclaré.

Marine Le Pen a appelé les deux eurodéputés à renoncer à leur mandat: "La moindre des droitures c'est de rendre leur mandat", a-t-elle expliqué, estimant que les électeurs qui les ont élus ont "voté pour les idées du RN, pas pour les idées d'Eric Zemmour".

A propos du polémiste d'extrême-droite, la candidate du RN s'est dite convaincue que sa candidature n'a d'autre objectif que de l'empêcher de disputer la présidentielle avec Emmanuel Macron comme en(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles