"Une vraie connerie de sa part" : Yann Arthus-Bertrand étrille Emmanuel Macron

·1 min de lecture

Ce mardi 26 janvier, M6 diffuse Legacy, un documentaire de Yann Arthus-Bertrand dans lequel le réalisateur veut alerter sur le réchauffement climatique. C'est à cette occasion qu'il a accepté d'échanger avec la ministre de l'Environnement Barbara Pompili, pour nos confrères du Parisien. Ces derniers ont rappelé que Emmanuel Macron avait qualifié les opposants à la 5G d'Amish. La ministre a alors pris la parole pour défendre le président. "Il s'en est expliqué quand il a rencontré les membres de la Convention citoyenne le mois dernier. Il a prononcé cette phrase après des paroles un peu fortes de certains maires verts avec l'histoire des sapins de Noël et du Tour de France," a-t-elle déclaré. Et d'ajouter : "Il pensait clairement à eux quand il s'est exprimé."

Barbara Pompili, qui a été victime d'un "sale coup" d'Emmanuel Macron faisait référence au maire de Bordeaux qui a renoncé à installer un sapin à Noël et au maire de Lyon qui estimait que le Tour de France était "machiste et polluant". Pour Yann Arthus-Bertrand, ces explications n'étaient guère convaincantes et il l'a fait savoir. "C'était une vraie connerie de sa part. Il s'est laissé emporter comme toujours," a-t-il estimé.

En 2019, Yann Arthus-Bertrand s'était élevé contre le président de la République au sujet du glyphosate et demandait son interdiction. "Je suis assez scandalisé que les hommes politiques ne soient pas capables de prendre des décisions plus radicales. Je suis très en colère," regrettait-il à l'époque (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Sophie Darel agressée sexuellement par un animateur : elle tait son nom pour "préserver sa famille"
Bernard Tapie : comment sa femme Dominique est devenue "le pilier" de la famille
VIDEO - "Faussement beauf" : Pascal Praud très sensible à un portrait de Michel Sardou
10 ans de mariage de Kate Middleton et William : Elizabeth II leur prépare une surprise...
VIDÉO - Thomas Hugues : son ex Laurence Ferrari avait "plus de mal" avec la médiatisation de leur couple