Vrai/Faux : 6 infos pour mieux vivre vos règles

·1 min de lecture

Avoir "ses ragnagnas" ou "les Anglais qui débarquent", être "indisposé.e"… Autant de termes pour désigner un phénomène naturel qui touche plus de la moitié de l'humanité. Il n'y a pas de honte à avoir ses règles, encore moins à les nommer. Mais les menstruations soulèvent encore aujourd'hui des questions voire des préjugés et tabous. Ce n'est pas normal - même Meghan Markle le dénonce, c'est dire. Et les chiffres sont sans appel : selon une récente étude Ifop*, 3 français.e sur 10 dit avoir déjà renoncé à se rendre à un rendez-vous galant et presque autant de sortir avec des ami.e.s. Pourtant, si l’on additionne tous les jours de menstruations d’une femme au cours de sa vie, on tombe sur une moyenne entre 2 555 et 3 000 jours, soit plus de 8 ans au total !

À l'occasion de la journée mondiale de l'hygiène menstruelle, ce vendredi 28 mai 2021, voilà six idées reçues et informations à comprendre, afin de passer le plus sereinement possible ces 8 ans de menstruations.

FAUX. Non, ce n’est pas normal d’avoir mal ! On nous a appris à souffrir en silence, mais cette banalisation de la douleur lors des menstruations peut se révéler très dangereuse. Cela peut notamment nous faire passer à côté d’un problème tel que l’endométriose. Cette maladie gynécologique, qui concerne une femme sur dix, est caractérisée par la présence de tissu semblable à la muqueuse utérine en dehors de l’utérus (différents organes peuvent être touchés). Son principal symptôme est la douleur (notamment au moment des (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Cryolipolyse : le vrai/faux sur la méthode CoolSculpting®
Sexualité : Découvrez trois cristaux pour booster votre chakra sacré
FORME - Mettez-vous à la marche rapide pour vous tonifier en douceur
Vrai-faux : tout savoir sur les parfums et brumes pour cheveux
PHOTOS - 30 soins corps pour avoir une peau canon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles