Vrai ou Fake : la Russie cache-t-elle des morts du Covid-19 ?

Atelier des modules, franceinfo
·1 min de lecture

En Sibérie, des membres du personnel soignant filment leurs conditions de travail. Au sol, il y a des corps. Les hôpitaux sont dépassés. Un discours bien différent de ce qui est annoncé par la Russie. "Le taux global de mortalité est inférieur à 1%, c'est l'un des taux les plus bas au monde", a déclaré Mikhaïl Mourachko, ministre russe de la Santé. Avec ses chiffres officiels, la Russie affiche un taux de létalité bien plus faible que la France : 1,8% pour la Russie contre 2,5% en France. Le pays reconnaît un grand nombre de cas mais peu de morts.

Ces chiffres sont-ils fiables ?


Beaucoup dénoncent des chiffres falsifiés par la Russie, comme Alexeï Rakcha, démographe russe, qui a démissionné de l'Institut de statistique cet été, après avoir lancé l'alerte. Selon lui, il suffit de regarder les chiffres de la surmortalité pour comprendre : entre avril et octobre 2020, 163 083 personnes sont mortes de plus que l'an dernier à la même période. Selon les chiffres de l'agence sanitaire russe, seuls 28 200 décès seraient dû au Covid-19 à cette période. "Ils autopsient tous les corps, c'est obligatoire. Donc ils regardent, et ils trouvent souvent d'autres maladies, qu'ils indiquent comme la cause principale de la mort, et peuvent mettre le Covid comme deuxième ou troisième cause de la mort". Résultat, il y aura (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi