Vrai ou Fake : pourquoi Ursula von der Leyen a-t-elle été privée de chaise ?

Lors d’une rencontre avec Recep Tayyip Erdogan, mardi 6 avril, Ursula von der Leyen a eu la mauvaise surprise de ne pas voir de chaise prévue pour elle. La présidente de la Commission européenne a finalement été obligée de s’asseoir sur un canapé, loin du président turc et du président du Conseil européen, Charles Michel, également présent. L’image a suscité beaucoup de réactions, certains dénonçant une "humiliation" et du "sexisme". Alors, que s’est-il réellement passé ? Un "manque de respect" pour la Commission européenne Mardi, Ursula von der Leyen et Charles Michel sont en visite officielle en Turquie. Lors de la rencontre avec le président Erdogan, seuls deux sièges sont disposés. Charles Michel et Recep Tayyip Erdogan s’y installent, ne laissant pas le choix à Ursula von der Leyen. Pour la Commission européenne, c’est un manque de respect. "La présidente aurait dû être assise exactement de la même façon que le président du Conseil européen et le président turc", a déclaré le porte-parole de la Commission après l’incident. De son côté, l’entourage d’Ursula von der Leyen, joint par les équipes de France Télévisions, se demande si la situation n’aurait pas été différente si la présidente avait été un homme.